Accueil > Vie de l'Institution et de l'école > Projet et organisation de l'école (sens, dynamique et organisation) > Organisations

Urgence ralentir ou l’éloge de la lenteur

Temps de lecture : 9 minutes
Urgence ralentir ou l’éloge de la lenteur

Faire l’éloge de la lenteur, ce pourrait être des vœux pour 2017. Comment à notre époque oser prononcer l’éloge de la lenteur ? Est-ce de l’inconscience ?

En observant notre société, la question du temps (et de son manque) alimente les conversations. La presse écrite, les magazines, mais aussi la télévision et le cinéma s’en font l’écho aussi bien à travers des articles que des documentaires. C’est justement la répétition de ces lanceurs d’alerte qui a éveillé mon attention et ma curiosité : Hartmut Rosa, sociologue et philosophe allemand, auteur en 2010 d’un ouvrage intitulé  « Accélération. Une critique sociale du temps » (traduit en français et publié en 2014 aux éditions La découverte) a inspiré l’auteur du documentaire « l’urgence de ralentir ». En 2016, Gilles Vernet, professeur d’école et réalisateur, revendique sa source d’inspiration auprès de ce philosophe allemand pour son film « Tout s’accélère ». La télévision (France 5) a aussi proposé récemment un documentaire « Plus de temps, moins de stress » faisant l’apologie de « la slow life » ou « une vie lente » avec pour credo : « ralentir et se déconnecter ».

Edgar Morin parle de « course suicidaire et inconsciente », l’accélération financière et technologique déconnectée du rythme de l’homme, mène notre système à l’épuisement et vers des catastrophes tout à la fois écologiques, économiques, sociales et tout simplement humaines.

Quelques chiffres affolent : un adulte dort une heure trente de moins qu’il y a cinquante ans, le temps du repas est passé d’une heure trente à vingt minutes, la pression conduit nombre de nos concitoyens vers un risque de burn out et la prescription d’anti dépresseurs reste en constante augmentation, spécialement en France.

L’arrivée du smartphone a apporté les meilleurs ennuis ! Notamment pour ceux qui n’arrivent pas à une utilisation raisonnée de ce nouvel outil : il perturbe la séparation entre vie personnelle et vie professionnelle ; tout est partout et le cerveau n’est plus jamais au repos. Les statistiques prouvent qu’en moyenne les utilisateurs de ces fameux ordiphones le consultent toutes les cinq minutes même lorsqu’il ne sonne ou ne vibre pas. De quoi nous faire réfléchir sur nos comportements !

Et l’école dans tout ça ?

A l’image de la société, l’école (ses élèves et ses enseignants) n’est malheureusement pas épargnée par cette accélération. Pourtant, on sait que l’éducation s’inscrit dans la durée et dans un temps long. A un enfant las, voici ce qu’il répondit à un adulte : j’en ai marre que tu me dises tout le temps « presse-toi », je ne m’appelle pas « presse-toi » ! Une expression motivante pour nous faire réfléchir sur nos comportements d’enseignants.

Que dire de la réforme des rythmes scolaires qui aurait dû alléger la journée de classe des écoliers et qui parfois augmente considérablement le temps de présence de l’enfant à l’école !

Les enseignants, eux-mêmes, se plaignent souvent de ce manque de temps à l’école. Certes, le temps de classe est passé de 27 à 26, puis à 24 heures hebdomadaires. Comment entrer en résistance, rester maître… du temps et de son organisation ?

Les réponses sont vraisemblablement en terme d’emploi du …temps et du rapport à ce fameux temps. Accepter de faire des choix, partir des besoins des enfants/des élèves restent des pistes privilégiées. L’organisation du temps, la possibilité d’aménager les lieux apportent des bienfaits (par exemple : une bulle de silence). Pourtant, du côté des programmes de 2015,  pour la première fois,  le Ministère de l’Education Nationale se positionne : « Au cycle 2, les élèves ont le temps d’apprendre [... ] et si les enfants apprennent ensemble, c’est de façon progressive et chacun à son rythme. Il s’agit de prendre en compte les besoins éducatifs particuliers de certains élèves [... ] qui nécessitent des aménagements pédagogiques appropriés. » (p.4). Alors osons prendre le temps de l’apprentissage.

Pour les adultes/enseignants, certains mardis peuvent paraître étonnamment structurés quand dans une seule journée, en plus du temps de classe, s’ajoute un temps d’APC sur la pause méridienne puis après le départ des élèves, une concertation. Il est de notre responsabilité de réagir ou de se protéger de la construction d’une journée surchargée.

Les pistes pour moins stresser dans la vie, s’avèrent nombreuses, quelques unes peuvent nous rejoindre et restent simples à s’appliquer à soi même :

  • Se lever un quart d’heure plus tôt pour prendre le temps de se préparer, de petit déjeuner.
  • Changer de moyen de transport : privilégier la marche (quand c’est possible) pour effectuer les 10 000 pas quotidiens nécessaires pour être en bonne santé, adopter un vélo à assistance électrique si le trajet est un peu plus long.
  • Prendre le temps de déjeuner en pensant et appréciant ce que l’on mange.
  • Faire la sieste (quinze-vingt minutes) les jours de repos.
  • Diminuer le temps devant les écrans.
  • Se mettre chaque jour quelques minutes dans une bulle de silence, de méditation, de prière.
  • Tout simplement, s’accorder le droit de ne rien faire.
  • Et aussi identifier ce qui est bon pour soi, ce qui  permet de se détendre, de se relaxer.

Nos amis africains nous regardent et nous disent : « vous avez les montres, nous, on a le temps ! ».

A chacun donc de trouver les réponses pour organiser sa vie professionnelle et personnelle : trop tard ? non car l’avenir sera ce que vous en ferez.

 

© Crédit photo Fotolia - auteur Nito

Commentaires (2)

Sort
Gravatar
Catherine Pagenaud (Chargée de mission DEC Le Mans) a écrit...
Merci. Votre commentaire m'encourage et me motive pour écrire de nouveaux articles.
12 Janvier 2017 20:40
Gravatar
Armanet (PE MS) a écrit...
Magnifique article, que je m'empresse de partager largement !
Il est grand temps d'accepter de perdre du temps... pour en gagner !
Merci
11 Janvier 2017 14:40
Page 1 de 1

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics