Accueil > Métiers - Carrières > Chefs d'établissement > Vie quotidienne (chef d'établissement)

Diriger une école : Comment donner sens aux réformes ?

Temps de lecture : 11 minutes
Diriger une école : Comment donner sens aux réformes ?

Éviter l’éparpillement, donner du sens aux projets, aux réformes et à l’action, c’est définir des priorités et faire des choix étayés.

Le décompte des pages écrites concernant les réformes en cours est difficile, entre les programmes des différents cycles, le socle commun, la réforme du collège, le plan numérique pour l’école, l’éducation morale et civique, le climat scolaire, la lettre de la rentrée, les parcours artistiques de l’école au lycée… Difficile de penser tout lire et difficile aussi de trouver de la cohérence entre tous les textes…
 
Des questions pour approcher le sens des réformes…
 
1. Doit-on parler de(s) réforme(s) ou de refondation ?
Il est sans doute préférable de garder le terme de refondation. En effet, ce terme apporte une rupture, il  laisse entendre que nous ne sommes plus dans la même logique et c’est ceci qu’il est intéressant de souligner dans les équipes… L’idée de refondation invite à lire avec un regard neuf les propositions pour l’institution scolaire. Cette idée de refondation peut être source de motivation pour les équipes parce qu’elle permet de questionner des fondements.
Le management pédagogique de l’établissement, au-delà de la simple lecture et appropriation des textes, aidera les enseignants à se mobiliser s’il vise la refondation…
 
2. Encore changer, encore prendre des initiatives, mais pour quoi faire ?
Actuellement, le projet de l’institution scolaire (enseignement catholique et éducation nationale) est double :
- Tout d’abord : Inventer une école mieux ancrée dans les problématiques d’aujourd’hui, une école qui donne sens, une école qui réponde à l’évolution des élèves et de la société, « ré-enchanter les savoirs en refusant de se résigner à leur perte de sens » propose Pascal Balmand… 
- Le deuxième versant du projet est de : Porter, à l’école, une attention encore plus accrue aux plus faibles.
 
Ces deux projets, ces deux objectifs, reposent  sur des constatations : l’échec toujours plus massif des élèves en grande difficulté, la difficulté grandissante pour ces élèves à donner du sens à l’expérience scolaire, la nécessité pour l’école de renforcer les comportements citoyens… 
Tout en valorisant le travail déjà accompli, ces deux objectifs intéressent l’enseignement catholique, et doivent mobiliser les enseignants dans les établissements.
Alors, même si on a le sentiment d’avoir maintes fois remis l’ouvrage sur la table pour répondre à ces objectifs, il est nécessaire d’aller débusquer ce qui reste à faire, les pistes nouvelles, suggérées  dans les textes et les programmes, qui nous permettraient d’exercer nos libertés et notre inventivité pédagogique et éducative en réponse aux besoins identifiés dans les projets d’établissements. 
 
La refondation de l’école, les nouveaux programmes, quelques entrées pour exercer sa créativité et ses libertés :
- l’interdisciplinarité, 
- la question de l’apprentissage, de l’évaluation des compétences, de l’évaluation positive, 
- le climat scolaire et la citoyenneté, 
- les TICE et l’esprit critique, 
- le développement chez les élèves de capacités à résoudre des problèmes, à mobiliser des activités réflexives de haut niveau
- La revalorisation des activités d’expression : musique et théâtre en particulier
- Les heures d’aide et d’accompagnement 
- La pédagogie de projet…
 
On comprend là, au vu de cette liste non exhaustive et pourtant déjà longue,  que le travail des équipes ne consiste pas à vouloir tout travailler… Mais, à faire des choix de priorités. 
Manager c’est aider à définir des priorités… Définir des priorités, c’est prendre ses libertés, c’est donner du sens à l’action, du sens aux réformes…
 
3. Comment approcher les nouveaux textes officiels dans une équipe ?
Premier élément de réponse :
- L’approche des réformes repose sur une conviction : les objectifs professionnels explicités plus haut sont non négociables. Chaque enseignant a donc la responsabilité et l’obligation de tracer de nouvelles pistes, même si c’est sur un fond de déjà là. Remettre en question ces objectifs dans les équipes consisterait à ne pas répondre à ses propres engagements professionnels…
Deuxième élément de réponse :
- L’approche des textes, au-delà d’une simple lecture et application, relève d’une stratégie qui consiste à trouver, en équipe, les défis qui seront des façons d’entrer dans les textes, dans quelques-uns des textes. 
 
Quels défis pour aborder les orientations pour l’école de demain, de la maternelle au lycée ?
- Passer des savoirs à transmettre à une approche plurielle, interdisciplinaire, de questions ou problématiques essentielles pour comprendre : le réchauffement de la planète, la citoyenneté, l’interculturel et le fait religieux…
- Dépasser l’apprentissage du vivre ensemble pour éduquer à la fraternité et à l’engagement : « ré-enchanter le nous, la relation, notre rapport au monde en développant une culture de l’engagement et de la responsabilité » dit Pascal Balmand ; 
- S’appuyer sur des stratégies de communication avec les familles pour cheminer vers des pratiques de co-éducation… 
- Abandonner la notion de répartition des apprentissages pour travailler, en concertation, la question de parcours d’apprentissage…
 
Si chacune des équipes, chacun des enseignants peut dire que sur certains de ces défis il a avancé, travaillé, réussi… Impossible de penser qu’ils ne nous concernent pas. 
 
Aussi, 
- Entraîner les équipes à débusquer et relever ces défis dans les nouvelles orientations pour l’école,
- Orienter les équipes vers une prise en charge de l’un ou l’autre de ces défis pour éviter l’éparpillement et donner du sens aux projets, 
Sont des enjeux du management pédagogique, pour que la refondation de l’école ne reste pas lettre morte, pour que les équipes donnent sens aux réformes.
 
 
Pour approfondir :
- Accéder au texte officiel des programmes de l'école maternelle : BO spécial du 26 mars 2015.
- Accéder aux programmes des cycles 2 et 3 : BO spécial du 26 novembre 2015
 

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un Commentaire

* Informations obligatoires
(ne sera pas publiée)
 
Avertissez-moi des nouveaux commentaires par e-mail.
 
J'ai lu et j'accepte les conditions d'utilisation. *
 
 
Powered by Commentics